Concert de musique médiévale

REVENIR AUX SPECTACLES

Autour de l’effervescence de la construction de Notre Dame de Paris, à la cour d’Alphonse le sage, lors de l’éclosion du printemps dans une campagne italienne, dans le calme d’une chapelle romane ou d’un monastère de Bohème… Le chant, par la simplicité mélodique ou l’enchevêtrement des voix, exprime joie et recueillement, dans l’émerveillement ou le divertissement, et du «Hec est clara dies » au «Ecce tempus gaudii» fait écho, grâce à la variété des formes musicales : antienne, conduit, rondeau, motet, à la vie spirituelle et profane de l’Europe au XIIe, XIIIe et XIVe siècles.
En fin de programme, clin d’œil au président de l’IRVEM, Benoît Amy de la Bretèque, avec deux chants de la Renaissance qu’il a harmonisés à deux et trois voix.

Hec es clara dies. Antienne

Gaudens in Domino. Conduit
Mater Virgo. Motet
Aer enim. Hildegard von Bingen
Jesu dulcis. Conduit
Natus est. Conduit
Hodie Christus natus est. Antienne
Natus est Emmanuel. Motet
Salve sancta parens Motet
Christus patris gratie. Rondeau
Mellis stilla. Motet
Santa Maria strella do dia . Cantiga de Santa Maria
A la clarté. Motet
Plus belle que flor. Motet
Ecco la primavera. Landini
Voulez-vous que je vous chante. Reverdie
Ode à Hélène. Contemporain. Benoît Amy de la Bretèque
Une jeune fillette. Contemporain. Benoît Amy de la Bretèque

Comments are closed.